Education canine et idées reçues

- Un chien n’a qu’un seul maître.

Il est vrai qu’un chiot reporte le lien d’attachement vers une personne en particulier, mais il peut avoir plusieurs maîtres, qui sont toutes les personnes qui ont un rang hiérarchique supérieur au sien.

- Il faut parler sèchement à un chien pour s’en faire obéir.

Un chien peut obéir aux gestes, ce qui montre bien que l’obéissance ne dépend pas de la fermeté de la voix. Une voix douce est agréable est même préférable, elle permettra pour le chien d’associer l’ordre comme un moment qui peut être agréable.

- Dès son arrivée, le chiot doit dormir à l’endroit qui lui sera attribué.

Un chiot peut très bien dormir dans la chambre de ses maître une petite semaine, le temps de la transition avec l’élevage, et être changer d’endroit par la suite.

- Il ne faut jamais punir un chien avec la main

Dans la nature, la mère des chiots se sert de la gueule pour rassurer et apaiser ses chiots, mais aussi pour les sanctionner. La main peut donc servir tout autant à caresser un chien qu’à le punir. Un chien sait très bien si l’on s’approche de lui pour être désagréable ou pour le caresser. Dans l’un ou l’autre des cas, on ne s’approche pas de la même manière d’un chien : nos gestes et nos mimiques faciales sont différents.

- L’éducation d’un chien doit débuter à partir de 5/6 mois.

L’éducation et le dressage sont des apprentissages différents. Le dressage, qui consiste à apprendre un travail ou une tache bien particulière au chien, demande une certaine maturité chez l’animal et il est vrai qu’il ne peut débuter dans les tous premiers mois. L’éducation d’un chien concerne la mise en place de règles de vie et des apprentissages d’ordres, simples, pour la vie quotidienne. L’éducation doit commencer dès l’arrivée du chiot à la maison.

- On peut laisser la gamelle à un chien qui s’auto-régule.

D’un point de vue physiologique ce n’est pas un problème, mais c’est une erreur d’un point de vue hiérarchique. Un chien qui mange quand il le souhaite lui donne une prérogative de dominant.Lorsque le chien décide de manger juste avant que ses maîtres passent à table, il est le premier à manger, c’est donc lui qui a le statut hiérarchique le plus important concernant la nourriture.